Sélectionner une page

SUCRE DE FLEUR DE COCO, LA BONNE ALTERNATIVE ?

On parle de plus en plus des dangers du sucre et de l’excès de glucides pour la santé. Il est aujourd’hui reconnu et prouvé que le sucre génère, aggrave ou entretien des pathologies parfois très lourdes comme notamment le diabète. Il est devenu la deuxième cause de mortalité dans les pays dits « riches ».

Les marques proposent une quantité incommensurable de produits dans lesquels le sucre est partout, même où il n’est pas supposé s’y trouver ! Il est devenu vital de réduire sa consommation de sucre en changeant ses habitudes et en trouvant des alternatives au sucre. Et pourquoi pas avec le sucre de fleur de coco ?

LES DIFFERENTS SUCRES COMPARES AU SUCRE DE FLEUR DE COCO

  • Le sucre blanc: provenant des betteraves, ou saccharose, est un sucre qui n’apporte aucun nutriment. Le sucre de betterave apporte des calories vides. Il est donc à bannir de ses placards car à part être assimilé trop rapidement dans le sang et être générateur de dépendance. Qu’il s’agisse de sucre en morceaux ou de sucre en poudre il est inutile voire dangereux.
  • Le sucre de canne à sucre (ou sucre roux de canne – cassonade): peut être intéressant s’il est brun et complet. Le sucre de canne complet n’a subi aucune transformation chimique et conserve un grand nombre de ses nutriments. Le sucre complet bio est à privilégier. Il est cependant à utiliser avec parcimonie.
  • Le sirop d’agave:  lorsqu’il a fait son apparition, beaucoup ne juraient que par lui. Il n’est pourtant pas si anodin. Son indice glycémique est plutôt élevé (entre 55 et 90 c’est-à-dire autant que le sucre blanc). Son extraction provient des racines de la plante et nécessite un procédé technique industriel spécifique qui n’en fait pas un produit très écologique. Donc même issu de l’agriculture biologique, sa culture laisse un impact non négligeable sur les écosystèmes.
  • Le sirop d’érable: est comme son nom l’indique issu de l’érable et en particulier de l’eau (la sève) d’érable concentrée par un traitement d’ébullition. Sa production mondiale provient à 95% du Québec et il s’exporte dans le monde entier. Il est relativement couteux surtout s’il est bio mais c’est un sucre liquide très gouteux en particulier avec les pancakes, les crêpes et les gaufres. Un sirop d’érable de qualité aura gardé ses qualités nutritionnelles telles que de la vitamine D, du potassium, du calcium et du zinc. Son index glycémique est inférieur au sucre et est plus sucrant, il n’est donc pas nécessaire d’en mettre beaucoup.  Il est important de vérifier à l’achat qu’il est 100 % naturel et/ou bio car on trouve aujourd’hui des sirops dits « d’érable » auxquels on a ajouté du glucose. Soyez donc vigilants et comme tous les sucres il faut en consommer peu.
  • Les édulcorants: Il en existe deux sortes. Les édulcorants de synthèse et les édulcorants naturels.
    • Les édulcorants de synthèse sont le résultat d’un processus chimique qui n’apporte aucun nutriment à l’organisme. L’édulcorant de synthèse représente un réel danger pour l’organisme qui attend le sucre qui n’existe pas ! Votre corps travaille… mais dans le vide et pour rien ! Il est donc à proscrire totalement. Des études ont prouvé son rôle dans le développement de pathologies graves telles que le cancer, la maladie d’Alzheimer et c’est un véritable poison pour le cerveau.
    • Les édulcorants naturels de type stévia ont les mêmes effets de leurre pour votre corps et ses qualités nutritionnelles sont nulles. En dehors du fait qu’ils ne représentent pas les mêmes risques pathologiques que les édulcorants de synthèse, ils fatiguent l’organisme qui lancent les machines dans le vide.
  • Le fructose et le sirop de glucose:
    • Quand on entend fructose on pense fruit car le fructose naturel se trouve effectivement dans les fruits. Mais ce n’est pas le cas du fructose utilisé par les fabricants industriels qui lui est artificiel et extrêmement dangereux pour la santé. Il est la première cause d’obésité dans le monde et s’il est consommé de manière excessive il est un véritable poison pour les organes vitaux tels que le cœur, les reins, le foie, le pancréas… Et vu qu’on le retrouve absolument partout, autant dire qu’il y a de grandes chances de le retrouver dans nos assiettes et dans nos boissons sucrées.
    • Le glucose est intimement lié au fructose et est fait de l’amidon de maïs. On le retrouve dans tous les aliments à sucre ajouté et est utilisé en masse par les industries agroalimentaires. Il joue également un rôle néfaste sur l’obésité, les maladies digestives, cardiovasculaires et le diabète.
  • Le miel : on ne peut pas nier les bienfaits du miel. Il est considéré et utilisé depuis des millénaires comme un médicament capable de soigner, adoucir, calmer… Mais il est extrêmement sucré et comme tout sucre doit être consommé sans excès. Gardez le miel comme préventifs et traitants des mauvais virus et microbes de l’hiver. Dans les boissons chaudes il faut l’utiliser avec de l’eau tiède car la chaleur détruit une partie de ses vertus curatives. Dans tous les cas privilégiez les miels bio provenant des producteurs français et évitez les mélanges étrangers qui sont souvent composés de sucres liquides.

SUCRE DE FLEUR DE COCO LE PLUS ECOLOGIQUE

La récolte du sucre de coco résulte d’un savoir-faire ancestral. Des récipients de bambou sont accrochés directement aux tiges des fleurs de coco récoltant la sève qui en coule. Pas besoin de couper ou d’abimer le cocotier. A chaque floraison la sève peut être récolter ainsi que la noix de coco.

Une fois le nectar des fleurs récolté, elle est chauffée et se transforme en sirop par évaporation. C’est ce qu’on appelle le « nectar de coco ». Le tout est broyé jusqu’à cristallisation naturelle et obtention du sucre de fleur de coco.

L’ONU le considère comme le sucre le plus durable pour la planète.

SUCRE DE FLEUR DE COCO UNE BONNE ALTERNATIVE

Pourquoi le sucre de fleur de coco peut être une bonne alternative au sucre ? Son indice glycémique est bas pour un apport nutritionnel très intéressant. Il a une couleur caramel naturelle et son gout ne dénature pas les aliments.

Il peut être utilisé dans toutes vos préparations culinaires. Dans les pâtisseries, les desserts et les gâteaux, dans les yaourts et le fromage blanc, ainsi que dans les boissons chaudes et froides.

SUCRE DE FLEUR DE COCO SES AVANTAGES NUTRITIONNELS

Outre son origine exotique et naturelle, le sucre de fleur de coco a des avantages nutritionnels certains.

Son apport en vitamines et minéraux est plus important que la plupart des autres sucres. Il apporte différents oligo-éléments tels que du potassium, du zinc, du fer, du magnésium, du phosphore ainsi que des polyphénols. Il est connu pour contenir un prébiotique nommé l’inuline qui stimule le développement des bactéries de la flore intestinale.

Le sucre de fleur de coco contient aussi des vitamines B et C.

Son pouvoir sucrant est élevé avec un indice glycémique bas, ce qui permet d’en mettre moins qu’un autre sucre.

Dans tous les cas, le sucre quel qu’il soit doit être consommé sans excès. Il est préférable de privilégier les sucres naturels se trouvant dans les fruits et autres aliments naturellement sucrés ou sans sucre. Si vous être diabétiques, il faut de toute façon prendre conseil auprès de votre médecin, même avec le sucre de coco.

Pour les autres, je vous conseil de tester et peut être que comme moi, vous l’adopterez !